Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 12:31

Une pensée est inoffensive jusqu’à ce que nous la croyions. Ce ne sont pas nos pensées, mais l’attachement à nos pensées qui cause la souffrance. S’attacher à une pensée, c’est croire qu’elle est vraie, sans la remettre en question. Une croyance est une pensée à laquelle nous sommes attachés, souvent depuis des années. La plupart des gens pensent être ce que leurs pensées leur disent qu’ils sont. Un jour j’ai remarqué que je ne respirais pas – j’étais respirée. Ensuite j’ai remarqué aussi, à mon grand étonnement, que je ne pensais pas – qu’en réalité j’étais pensée, et que penser n’a rien de personnel. Vous réveillez-vous le matin en vous disant à vous-même, « Je pense que je ne vais pas penser aujourd’hui » ? C’est trop tard : vous pensez déjà !

Les pensées apparaissent simplement et retournent à nulle part, tel des nuages traversant le ciel. Elles viennent juste pour passer, pas pour rester. Elles ne font pas de mal jusqu’à ce que nous nous y attachions en les prenant pour vraies. Personne n’a jamais été capable de contrôler ses pensées, même si certaines personnes disent y être parvenues. Je ne lâche pas mes pensées – je les rencontre avec compréhension. Ensuite ce sont elles qui me lâchent. Les pensées sont comme la brise ou les feuilles des arbres ou les gouttes de pluie qui tombent. Elles apparaissent comme cela, et grâce au questionnement nous nous en faisons des amies. Lutteriez-vous contre une goutte de pluie ? Les gouttes de pluie ne sont pas personnelles, et les pensées non plus. Lorsqu’un concept douloureux est rencontré avec compréhension, la fois suivante il se peut que vous le trouviez intéressant. Ce qui était un cauchemar est maintenant simplement intéressant. La fois d’après il se peut que vous le trouviez drôle. La fois suivante peut-être ne le remarquerez-vous même pas. Ceci est le pouvoir d’aimer ce qui est -

d'après Katie Byron

Partager cet article

Repost 0
Published by witney - dans Non dualité
commenter cet article

commentaires

Aloysia 30/06/2015 18:49

Voici un texte très riche et qui apporte beaucoup. En effet, dans notre quête nous sommes souvent capables de nous torturer en nous culpabilisant, sans nous rendre compte que nous tombons dans le piège de la croyance qui est une simple rétention des pensées ! Lorsque l'on réalise enfin que la pensée n'est pas nous, on dénoue enfin sa cravate et on commence enfin à comprendre un peu !!

witney 01/07/2015 08:39

oui avec le temps et l'observation, on comprend mieux et on s'aime là dedans, le tout c'est d'être vigilant aussi, bonne journée au frais

Daniel 29/06/2015 16:37

Certaines pensées sont de véritable poisons !Impossible de vivre sans les pensées.....Mais nous pouvons apprendre à mieux les gérer. Bonne semaine !

witney 01/07/2015 08:38

oui d'accord avec toi, bonne continuation

Philippe D 28/06/2015 21:17

C'est un exercice très difficile que de ne pas penser. Les pensées se bousculent souvent dans nos têtes. Chasser les pensées noires est encore plus difficile. Elles ont tendance à s'accrocher...
Bonne semaine.

witney 01/07/2015 08:37

on ne peut pas ne pas penser, mais on peut les laisser passer sans les retenir, sans s'embarquer ds des histoires.. bonne journée

Florinette 28/06/2015 13:28

Un extrait des plus explicatifs ! Car c'est vrai que nous avons tous des pensées qui surgissent et nous ne pouvons les en empêcher, par contre, nous pouvons être vigilants afin de ne pas nous égarer dans leurs labyrinthes tortueux. Bon dimanche Witney, bisous

witney 01/07/2015 08:36

la vigilance est une clé importante, passe une bonne journée au frais ? bises

Présentation

  • : Au présent
  • Au présent
  • : Clichés du moment, instant présent, créativité, sagesse, sérénité, connaissance de soi, bien-être, spiritualité, développement personnel, accompagnement, poésie, nature
  • Contact

Mes musiques au choix

Recherche