Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 10:25


Bonjour, je m'appelle witney
et mon blog s'intitule "Au présent", j'ai choisi ce thème comme fil conducteur, car je pense que le "ici et maintenant " est une clé importante !  J'aime la spiritualité, la poésie, la nature, les arts, le développement personnel, l'astrologie....etc . Au plaisir  de vous lire ! bonne journée à tous !

Repost 0
Published by witney - dans Présentation
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 13:25



Ce conte permet de comprendre les notions de changement et d'acceptation !



Un Roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, habile et intelligent. Pour parfaire son apprentissage de la Vie, il l'envoya auprès d'un Vieux Sage. - Eclaire-moi sur le Sentier de la Vie, demanda le Prince.

- Mes paroles s'évanouiront comme les traces de tes pas dans le sable, répondit le Sage. Cependant je veux bien te donner quelques indications. Sur ta route, tu trouveras 3 portes. Lis les préceptes indiqués sur chacune d'entre elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t'en détourner, car tu serais condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t'en dire plus. Tu dois éprouver tout cela dans ton coeur et dans ta chair. Va, maintenant. Suis cette route, droit devant toi.

Le Vieux Sage disparut et le Prince s'engagea sur le Chemin de la Vie. Il se trouva bientôt face à une grande porte sur laquelle on pouvait lire :




“CHANGE LE MONDE”“

C'était bien là mon intention, pensa le Prince, car si certaines choses me plaisent dans ce monde, d'autres ne me conviennent pas.” Et il entama son premier combat. Son idéal, sa fougue et sa vigueur le poussèrent à se confronter au monde, à entreprendre, à conquérir, à modeler la réalité selon son désir. Il y trouva le plaisir et l'ivresse du conquérant, mais pas l'apaisement du coeur. Il réussit à changer certaines choses mais beaucoup d'autres lui résistèrent. Bien des années passèrent.

Un jour il rencontra le Vieux Sage qui lui demande :

- : Qu'as-tu appris sur le chemin ?

- J'ai appris, répondit le Prince, à discerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m'échappe, ce qui dépend de moi et ce qui n'en dépend pas.

- C'est bien, dit le Vieil Homme. Utilise tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublie ce qui échappe à ton emprise.

Et il disparut. Peu après, le Prince se trouva face à une seconde porte. On pouvait y lire:




“CHANGE LES AUTRES”

“C'était bien là mon intention, pensa-t-il. Les autres sont source de plaisir, de joie et de satisfaction mais aussi de douleur, d'amertume et de frustration.” Et il s'insurgea contre tout ce qui pouvait le déranger ou lui déplaire chez ses semblables. Il chercha à infléchir leur caractère et à extirper leurs défauts. Ce fut là son deuxième combat. Bien des années passèrent.

Un jour, alors qu'il méditait sur l'utilité de ses tentatives de changer les autres, il croisa le Vieux Sage qui lui demanda :

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

- J'ai appris, répondit le Prince, que les autres ne sont pas la cause ou la source de mes joies et de mes peines, de mes satisfactions et de mes déboires. Ils n'en sont que le révélateur ou l'occasion. C'est en moi que prennent racine toutes ces choses.

- Tu as raison, dit le Sage. Par ce qu'ils réveillent en toi, les autres te révèlent à toi-même. Soit reconnaissant envers ceux qui font vibrer en toi joie et plaisir. Mais sois-le aussi envers ceux qui font naître en toi souffrance ou frustration, car à travers eux la Vie t'enseigne ce qui te reste à apprendre et le chemin que tu dois encore parcourir.

se dit-il. Et il entama son 3ème combat. Il chercha à infléchir son caractère, à combattre ses imperfections, à supprimer ses défauts, à changer tout ce qui ne lui plaisait pas en lui, tout ce qui ne correspondait pas à son idéal. Après bien des années de ce combat où il connut quelque succès mais aussi des échecs et des résistances, le Prince rencontra le Sage qui lui demanda : 

Qu'as-tu appris sur le chemin ?

- J'ai appris, répondit le Prince, qu'il y a en nous des choses qu'on peut améliorer, d'autres qui nous résistent et qu'on n'arrive pas à briser.

- C'est bien, dit le Sage.

- Oui, poursuivit le Prince, mais je commence à être las de ma battre contre tout, contre tous, contre moi-même. Cela ne finira-t-il jamais ? Quand trouverai-je le repos ? J'ai envie de cesser le combat, de renoncer, de tout abandonner, de lâcher prise

- C'est justement ton prochain apprentissage, dit le Vieux Sage. Mais avant d'aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru.

Et il disparut.

Regardant en arrière, le Prince vit dans le lointain la 3ème porte et s'aperçut qu'elle portait sur sa face arrière une inscription qui disait

 





“CHANGE-TOI TOI-MEME”

“Si je suis moi-même la cause de mes problèmes, c'est bien ce qui me reste à faire,”

 

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

- J'ai appris, répondit le Prince, qu'il y a en nous des choses qu'on peut améliorer, d'autres qui nous résistent et qu'on n'arrive pas à briser.

- C'est bien, dit le Sage.

- Oui, poursuivit le Prince, mais je commence à être las de ma battre contre tout, contre tous, contre moi-même. Cela ne finira-t-il jamais ? Quand trouverai-je le repos ? J'ai envie de cesser le combat, de renoncer, de tout abandonner, de lâcher prise

- C'est justement ton prochain apprentissage, dit le Vieux Sage. Mais avant d'aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru.

Et il disparut.

Regardant en arrière, le Prince vit dans le lointain la 3ème porte et s'aperçut qu'elle portait sur sa face arrière une inscription qui disait :

 

“Le Prince s'étonna de ne point avoir vu cette inscription lorsqu'il avait franchi la porte la première fois, dans l'autre sens. “Quand on combat on devient aveugle, se dit-il.” Il vit aussi, gisant sur le sol, éparpillé autour de lui, tout ce qu'il avait rejeté et combattu en lui : ses défauts, ses ombres, ses peurs, ses limites, tous ses vieux démons. Il apprit alors à les reconnaître, à les accepter, à les aimer. Il apprit à s'aimer lui-même sans plus se comparer, se juger, se blâmer. Il rencontra le Vieux Sage qui lui demanda :

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

- C'est justement ton prochain apprentissage, dit le Vieux Sage. Mais avant d'aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru.

Et il disparut.

Regardant en arrière, le Prince vit dans le lointain la 3ème porte et s'aperçut qu'elle portait sur sa face arrière une inscription qui disait :







“ACCEPTE-TOI TOI-MEME”.

“Le Prince s'étonna de ne point avoir vu cette inscription lorsqu'il avait franchi la porte la première fois, dans l'autre sens. “Quand on combat on devient aveugle, se dit-il.” Il vit aussi, gisant sur le sol, éparpillé autour de lui, tout ce qu'il avait rejeté et combattu en lui : ses défauts, ses ombres, ses peurs, ses limites, tous ses vieux démons. Il apprit alors à les reconnaître, à les accepter, à les aimer. Il apprit à s'aimer lui-même sans plus se comparer, se juger, se blâmer. Il rencontra le Vieux Sage qui lui demanda :

- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

Qu'as-tu appris sur le chemin ?

- J'ai appris, répondit le Prince, que détester ou refuser une partie de moi, c'est me condamner à ne jamais être en accord avec moi-même. J'ai appris à m'accepter moi-même, totalement, inconditionnellement.

- C'est bien, dit le Vieil Homme, c'est la première Sagesse. Maintenant tu peux repasser la 3ème porte.

A peine arrivé de l'autre côté, le Prince aperçut au loin la face arrière de la seconde porte et y lut:








“ACCEPTE LES AUTRES”

Tout autour de lui il reconnut les personnes qu'il avait côtoyées dans sa vie ; celles qu'il avait aimées comme celles qu'il avait détestées. Celles qu'il avait soutenues et celles qu'il avait combattues. Mais à sa grande surprise, il était maintenant incapable de voir leurs imperfections, leurs défauts, ce qui autrefois l'avait tellement gêné et contre quoi il s'était battu.

Il rencontra à nouveau le Vieux Sage :

- “Qu'as-tu appris sur le chemin ? demanda ce dernier.

- J'ai appris, répondit le Prince, qu'en étant en accord avec moi-même, je n'avais plus rien à reprocher aux autres, plus rien à craindre d'eux. J'ai appris à accepter et à aimer les autres totalement, inconditionnellement

- C'est bien, dit le Vieux Sage. C'est la seconde Sagesse. Tu peux franchir à nouveau la deuxième porte.

Arrivé de l'autre côté, le Prince aperçut la face arrière de la première porte et y lut :






“ACCEPTE LE MONDE”

“Curieux, se dit-il, que je n'aie pas vu cette inscription la première fois.” Il regarda autour de lui et reconnut ce monde qu'il avait cherché à conquérir, à transformer, à changer. Il fut frappé par l'éclat et la beauté de toute chose. Par leur perfection. C'était pourtant le même monde qu'autrefois. Etait-ce le monde qui avait changé ou son regard ? Il croisa le Vieux Sage qui lui demanda :

“- Qu'as-tu appris sur le chemin ?

- J'ai appris, dit le Prince, que le monde est le miroir de mon âme. Que mon âme ne voit pas le monde, elle se voit dans le monde. Quand elle est enjouée, le monde lui semble gai. Quand elle est accablée, le monde lui semble triste. Le monde, lui, n'est ni triste ni gai. Il est là ; il existe ; c'est tout. Ce n'était pas le monde qui me troublait, mais l'idée que je m'en faisais. J'ai appris à accepter sans le juger, totalement, inconditionnellement.

- C'est la 3ème Sagesse, dit le Vieil Homme. Te voilà à présent en accord avec toi-même, avec les autres et avec le Monde.”

Un profond sentiment de paix, de sérénité, de plénitude envahit le Prince. Le Silence l'habita.

- Tu es prêt, maintenant, à franchir le dernier Seuil, dit le Vieux Sage, celui du passage du silence de la plénitude à la Plénitude du Silence.

Et le Vieil Homme disparut.

Charles Brulhart


















 

 

Repost 0
Published by witney - dans Contes
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 12:30



On a tous un ange gardien qui veille sur nous, et j'ai trouvé par hasard,
 en cherchant une activité pour un petit atelier, 
ce poème de Guillaume Apollinaire ;



La neige blanche

Les anges, les anges dans le ciel
l'un est vêtu en officier
l'autre est vêtu en cuisinier
et les autres chantent.

Bel officier couleur du ciel
le doux printemps longtemps après Noel
te médaillera d'un beau soleil
d'un beau soleil
.

Le cuisinier plume les oies
ah ! tombe neige
tombe et que n'ai-je
ma bien-aimée entre mes bras.






Il ne faut pas hésiter à contacter son ange, le remercier !




Comment parler à mon ange gardien ?

Vous pouvez vous adresser à lui dans le silence de votre coeur. Vous pouvez lui parler à haute voix. Votre ange vous répondra toujours !

Comment mon ange gardien va me répondre ?

 
Il vous répondra en provoquant un événement qui va vous libérer de vos tracas. Comme il va vous guider uniquement vers votre bien, il se peut qu'il vous conduise sur un chemin inattendu pour vous.

Quelques échantillons de manifestations angéliques :

 
- un parfum, - une lumière, - la sensation d'une « présence », - une chaleur, - l'impression d'un contact furtif, - des rêves, - une attirance soudaine pour les anges gardiens.


Comment nous répondent-ils?

Ils utilisent notre intuition

Cette petite voix qui nous parle si souvent, cette petite voix qui nous fait pressentir si c'est bien ou si c'est mal. Écoutez-vous cette petite voix?

Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes et que nous faisons mentalement un retour en arrière, nous nous apercevrons sans problème que notre Ange gardien nous a très souvent prévenu de ce qu'il fallait faire dans certaines situations. Il l'a fait à travers ce que l'on nomme "l'intuition".

Il était là quand il a fallu faire un choix pour une relation sentimentale, pour un travail, pour une décision d'importance engagent notre avenir... Malheureusement, pour beaucoup d'entre nous, nous ne l'avons pas écouté. Combien de fois avons-nous eu un pressentiment qui c'est ensuite avéré juste et que pourtant nous n'avons pas suivi? Combien de fois une petite voix nous parle et nous dit: "j'ai oublié quelque chose mais je ne sais pas quoi"... et dans la journée vous réalisez qu'il vous manque un dossier important.


Ils utilisent les coïncidences

                                         Souvent on réalise que notre vie est la conséquences de petites choses. 

  Pourquoi rencontrons-nous à un instant donné une personne bien précise et que cette rencontre engendre des modifications radicale dans notre vie? Est-ce le hasard?

Il n'y a pas de coïncidences fortuites, le hasard n'a pas sa place.


Ils utilisent nos rêves

Certains rêves ne sont pas anodins, ils correspondent à un véritable message qui nous est délivré. Certains les appelle rêves "prémonitoires". Il arrive souvent de rêver d'une personne sans trop savoir pourquoi. Quelques jour après, cette personne téléphone... Nous rêvons même d'une chose voulue à tout prix et quelques temps plus tard, notre souhait se réalise.

Tous ces moyens sont ceux qu'utilisent nos Anges gardiens pour nous parler. Remarquez qu'il n'est jamais question de nous parlez directement, encore que certains ont une sensibilité - innée ou acquise - qui leur permet de réaliser presque un dialogue. Cette faculté n'est pas réservée à une élite, elle est accessible a tous. Il faut simplement savoir écouter tous ces petits signes de notre vie.

Pour certains, ces signes sont sans signification, pour d'autres ces signes n'existent même pas. Effectivement, nos Anges gardiens ne sont pas toujours présents, parfois ils sont là mais ne peuvent intervenir car nous ne sommes pas prêts à les recevoir (au niveau vibratoire). Il nous faut engager un travail de contact vibratoire avec nos Anges

                  gardien. Quand nous téléphonons, il ne suffit pas de décrocher pour parler à notre interlocuteur !!

 

 

Comment être en contact?


Pour pouvoir recevoir les signes, les réponses de nos Anges gardiens, il faut donc être en contact vibratoire avec eux. Ce contact ne peut se faire qu'au travers d'un relais. Il nous faut créer le canal entre notre Ange et nous. Il faut créer un canal entre le monde astral et le monde physique.

 

La prière est le premier relais avec le monde astral. Mais depuis que le monde est humanisé, il existe une multitude d'outils ésotériques plus particuliers qui permettent une action plus déterminée.

 

 

 

Repost 0
Published by witney - dans Anges
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 14:58




Vous connaissez sans doute ce poème sur les querelles des couleurs
 qui finissent par s'harmoniser avec l'arc en ciel







 




Un jour, les couleurs du monde ont commencé à se quereller…

Chacune disait qu’elle était la plus belle…
la plus importante… la plus utile… la favorite!

Vert dit :

Je suis définitivement la plus importante.
Je suis le signe de la vie et de l’espoir.
J’ai été choisie par les champs, les arbres et les feuilles.
Sans moi, les animaux ne vivraient pas.
Regardez un pré de montagne et vous constaterez que je suis majoritaire.

Bleu l’interrompt :

Tu ne penses qu’en fonction de la terre mais
considère le ciel et la mer. C’est l’eau qui est la base de la vie.
Le ciel offre l’espace, la paix et la sérénité.

Jaune riait sous sa cape :

Vous êtes tellement sérieuses vous autres !
Moi, j’apporte le rire, la gaieté, la chaleur dans le monde.
Le soleil est jaune et les étoiles aussi.
Chaque fois que vous regardez un tournesol, le monde entier se met à rire.
Sans moi, il n’y aurait pas de plaisir.

Orange n’est pas d’accord :

Je suis la santé et la force. Je suis précieuse parce que j’apporte de la
vie à l’humanité. Je transporte les plus importantes vitamines.
Pensez aux carottes, citrouilles, oranges, mangues et papayes.
Je ne suis pas toujours là à l’année, mais quand j’éclaire le ciel à mon lever
et à mon coucher, ma beauté est telle que personne ne pense à aucun d’entre vous.

Rouge ne peut s’empêcher de crier :

Je suis la vie de chacun de vous. Je suis le sang… le sang de votre vie.
Je suis la couleur du danger ou de la bravoure.
Je suis toujours prête à me battre pour une bonne cause.
Je suis la couleur de la passion et de l’amour.

Violet se lève de toute sa grandeur.
Elle est très grande et dit avec grande pompe :

Je suis la couleur royale, la couleur du pouvoir.
Les rois, les chefs et les archevêques m’ont toujours choisie parce
que je suis le signe de l’autorité et du pouvoir.
Les gens ne me questionnent jamais ! Ils écoutent et obéissent.

Indigo se lève à son tour :

Pensez à moi. Je suis la couleur du silence.
Vous ne me remarquez pas mais sans moi, vous deviendrez superficielles.
Je représente la pensée et la réflexion, la nuit et les eaux profondes.
Vous avez besoin de moi pour votre équilibre.

Et toutes ces couleurs sont parties, chacune convaincue de leur unique supériorité.
Leur querelle est devenue de plus en plus importante avec les jours.

Soudainement, un éclair apparut et un bruit de roulement tonnerre se fit entendre.
La pluie se mit à tomber. Les couleurs ayant très peur se sont toutes rapprochées
les unes des autres pour se réconforter.

Au milieu de la clameur…

Pluie est apparue :

Vous autres, stupides couleurs, vous disputant, chacune essayant de
dominer l’autre… ne savez-vous donc pas que vous êtes toutes faites
pour un besoin unique et spécial ?
Joignez-vous et venez à moi.

Faisant ce qu’on leur demandait, les couleurs se sont réunies.

Pluie a continué à parler :

À partir de maintenant, quand il pleuvra, chacune de vous
s’étirera dans le ciel en une demi boucle pour vous rappeler
que vous pouvez vivre dans la paix.

Cet arc-en-ciel sera un signe d’espoir pour demain.
Et quand une grosse pluie lavera le monde et qu’ensuite
l’arc-en-ciel apparaîtra dans le ciel,
souvenez-vous de vous apprécier l’une et l’autre.

L’amitié est comme un arc-en-ciel.

Rouge est comme une pomme, tendre jusqu’au noyau.
Orange, comme une flamme qui ne s’éteint pas.
Jaune, comme le soleil qui éclaire votre journée.
Vert, comme les plantes qui ne cessent de grandir.
Bleu, comme l’eau si pure.
Violet, comme une fleur prête à éclore.
Indigo, comme un rêve qui meuble votre cœur.





  



Je vous souhaite de belles amitiés !




Repost 0
Published by witney - dans Contes
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 18:20



Vous trouverez sur ce blog, des textes,
 extraits, poèmes, citations ...
 selon l'inspiration dans l'instant présent
 (qui est une clé plus importante qu'on ne pense),
des créations personnelles, des pensées,
réflexions diverses, ou universelles
...... 




Les thèmes sont liés à l'art (diverses formes)
à la poésie et l'écriture,
le développement personnel,
la philosophie de vie et la spiritualité,




Médecines douces et nature, animaux
et environnement..




Nouvelle ère et prise de conscience
évolution et questionnement,
bribes de vérité et découvertes,
partage de bonnes lectures...

Si cela vous dit, ...


(Je ne suis pas encore au top avec ce blog
j'écris ailleurs, en fonction du métier
ou de loisirs...)
(il y a de très jolis blogs sur le net, pour tous les goûts
et très bien, chacun son style,
surtout je ne veux copier personne.)

Dans le respect des idées, de la créativité,....









 

Repost 0
Published by witney - dans Présentation
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 17:25











L'eau en poésie






(réflexion sur l'eau)





Eau bleue :



L'Eau est bleue
Car en ses Interstices
Coulent le Ciel et la Nuit







Une goutte d'eau

 

Une goutte d'eau est tombée du ciel
Et sur mon carreau là, elle ruisselle
Elle glissera dans le caniveau
Pour aller grossir un petit ruisseau

. Ce petit ruisseau devenant rivière
Rejoindra un jour les bords de la mer
La goutte chauffée par notre soleil
Deviendra buée là-haut dans le ciel

 Dans un gros nuage elle s'entretiendra
Avec d'autres gouttes du vent et du froid
Et puis tout à coup elle retombera
Sur mon carreau gris vous savez pourquoi.


-

1.











La goutte d'eau

En regardant la terre
Au coin de l'horizon
En regardant la mer

La vie et la saison

Les lacs, les rivières, les fleuves : l'eau douce
Les mers, les golfes, les océans : l'eau salée
Trois fois plus d'eau que de terre

Et parmi toutes ces gouttes
Unité de la rivière, unité de l'océan

Où est la goutte plus utile
Où est la goutte! plus importante

La profondeur la surface
La vagu!e qui br ise
Le fond qui se cache
Le profond qui nous grise

Où est la goutte plus importante
Celle qu'on voit ou ne voit pas

Où est la goutte plus utile
Celle qui tient ou qui soutient

La profondeur
La surface

En regardant la terre
En regardant la mer
En regardant le monde
Les peuples de la terre
Humains de l'univers

Où est l'homme plus important
Où est l'homme plus utile

En profondeur
En surface

Celui qui tient ou qui soutient
Celui qu'on voit ou ne voit pas
Celui qui parle ou ne dit rien

Au destin de l'humanité
Au mystère de la vie
Sur la mer
Sur la terre
Où est donc
Le plus utile
_________________




...














Repost 0
Published by witney - dans Poésie
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 16:27





Proverbe hongrois :
la vieillesse ôte les jambes au cheval, mais ne l'empêche pas de hennir !


voir cette image animée






Un extrait qui parle de sagesse

Ne restons pas enfermé dans cette attente mortuaire.
Ramuz repart , après cette réflexion vers le printemps et l’éveil de la nature, comme dans "Chanson" :




"Vivre, c’est un peu
comme quand on danse :
on a plaisir à commencer-
un piston, une clarinette-
on a plaisir à s’arrêter-
le trombone est essoufflé-
on a regret d’avoir fini,
la tête tourne et il fait nuit."








Tout passe, ...mais...
Puisse la sagesse venir avant le grand âge !!




Repost 0
Published by witney - dans Sagesse
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 22:24


 


Le bleu du calme et de la sérénité
même dans les fleurs !





L'ange du temps qui passe..




Dauphins bleus, animaux intelligents et réceptifs




Retour à la source




A l'encre de tes yeux ..

j'écris en bleu, avec sérénité.

Repost 0
Published by witney - dans Sérénité
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 21:58






Regarder le bleu du ciel


Parfumer l'air d'huile essentielle


et nous voilà en balade dans les champs de lavande !!


Champ lavande p1010867a

CigaleO4 source : fond-écran-image.com




et pourquoi ne pas prendre un bon bain moussant ?

ou écouter de la musique douce ??
 
S'étirer ou se détendre comme les chats ?








Repost 0
Published by witney - dans Sérénité
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 21:50



Quelques petits trucs simples au quotidien apportent de la sérénité, même si ce sont des moyens extérieurs.

Exemples : faire une balade au bord d'une eau limpide et tranquille et s'imprégner de son énergie paisible...








Repost 0
Published by witney - dans Sérénité
commenter cet article

Présentation

  • : Au présent
  • Au présent
  • : Clichés du moment, instant présent, créativité, sagesse, sérénité, connaissance de soi, bien-être, spiritualité, développement personnel, accompagnement, poésie, nature
  • Contact

Mes musiques au choix

Recherche