Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 09:57

 

                                    "La folie du monde n'est pas uniquement

 à l'extérieur de nous ;
la racine de la folie se trouve

dans le mental de chacun. »

                                                     E.Tolle

      

 
Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 09:48

C'est à partir des petites choses que l'on honore et dont on prend soin que les grandes choses naissent. La vie de chacun n'est vraiment faite que de petites choses. La grandeur est une abstraction mentale, le fantasme favori de l'ego. Il y a un paradoxe qui veut qu'honorer les petites choses du moment présent, au lieu de poursuivre l'idée de grandeur, serve de fondation à la grandeur. Le moment présent est toujours petit dans le sens où il est toujours simple. Mais au fond de lui se cache le plus grand des pouvoirs. Le moment présent ressemble à l'atome. Il est une des plus petites choses existant, mais qui détient un pouvoir énorme. C'est seulement lorsque vous vous syntonisez sur le moment présent que vous avez accès à ce pouvoir. Ou, plus justement dit, c'est lui qui a accès à vous, et par vous, au monde. C'est de ce pouvoir dont Jésus parlait quand il a dit : "Ce n'est pas moi, mais le Père en moi, qui fait le travail. Je ne peux rien faire de moi-même." (Jean, XIV, 10) L'anxiété, le stress et la négativité peuvent vous couper de ce pouvoir. Et l'illusion que vous êtes dissocié de ce pouvoir régissant l'univers tout entier refait surface. De nouveau, vous vous sentez seul, à vous battre contre quelque chose ou à essayer d'accomplir ceci ou cela. Mais pourquoi l'anxiété, le stress et la négativité sont-ils apparus ? Parce que vous vous êtes détourné du moment présent. Et pourquoi avez-vous fait cela ? Parce que vous avez pensé que quelque chose d'autre était plus important. Vous avez oublié votre raison d'être première. Une petite erreur, une mauvaise interprétation créent un monde de souffrance.

Alors, soyez loyal envers la vie en étant loyal envers votre raison d'être intérieure. Dès que vous devenez présent et, par conséquent, total dans ce que vous faites, vos gestes se dotent d'une force spirituelle. Au début, il n'y aura pas de changement notable dans ce que vous faites. Il y en aura seulement dans le comment. Votre raison d'être première est maintenant de permettre à la conscience de transpirer dans ce que vous faites. Alors que la notion de raison d'être était auparavant toujours associée au futur, une raison d'être plus profonde apparaît qui peut seulement être trouvée dans le présent, par la négation du temps.
Quand vous rencontrez des gens, au travail ou ailleurs, accordez-leur votre attention totale. Vous n'êtes plus principalement là en tant que personne, mais en tant que champ de conscience, de Présence vigilante. La raison qui vous a originellement fait entrer en contact avec l'autre personne (acheter ou vendre quelque chose, demander ou donner des renseignements, etc.) devient secondaire. Le champ de conscience créé entre vous deux devient la principale raison d'être de l'interaction. Cet espace de conscience devient plus important que ce dont vous parlez, plus important que les objets ou les pensées. L'être humain devient plus important que les objets de ce monde. Cela ne veut pas dire que vous négligez ce qui doit être fait sur le plan pratique. En réalité, le faire se déroule non seulement plus facilement, mais plus puissamment lorsque la dimension de l'être est reconnue. Le faire devient ainsi secondaire. L'avènement de ce champ unifié de conscience entre les êtres humains est le facteur le plus essentiel dans les relations sur la nouvelle Terre. » E.Tolle

Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 09:56

 Le déclin des valeurs morales est une plus grande menace que les guerres nucléaires et les calamités naturelles telles que les séismes ".

" Les gens devraient en avoir conscience dès leur enfance et les valeurs morales devraient être enseignées dans le cadre du programme scolaire ".
Elle encouragea les gens à surmonter les épreuves grâce à la force intérieure, en répandant le message de l'amour plutôt qu'en demeurant de simples victimes réduites au silence par la peur et la lâcheté.

" Nous ne devrions pas nous laisser affaiblir par les crises quotidiennes ; au lieu de cela, nous devrions acquérir la force de traverser les situations difficiles en répandant le message de l'amour ", dit-elle.

" Nous devrions nous efforcer de faire face aux épreuves et de les surmonter au lieu de fuir les situations difficiles par manque de courage et avoir la capacité de s'élever en la circonstance ", dit-elle en citant divers exemples tirés du cycle de la vie  On ne devrait jamais s'attendre à ce que seulement de bonnes choses nous arrivent dans la vie. "

" Des situations plus graves seraient latentes et de telles situations devraient être comparées aux barreaux de l'échelle qui, une fois gravis, mènent à la victoire si l'on affronte les épreuves avec courage et détermination ",.Amma



Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 18:42

 

« Je deviens ce que je vois en moi même.

Tout ce que la pensée me suggère, je peux le faire,

tout ce que la pensée me révèle, je peux le devenir.

Telle devrait être l’inébranlable foi de l’homme en lui-même, car Dieu habite en lui. » 

Sri Aurobindo

 

 

Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:48

 

Ceux qui s'appliquent à ne développer que leur intellect voient uniquement le côté extérieur des choses: ils possèdent donc seulement 50% de la vérité. Quant à ceux qui ne réagissent qu'avec leur cœur, c'est-à-dire leurs sentiments, leurs émotions, ils ne voient que le côté intérieur qui, lui aussi, représente seulement 50% de la vérité. Quand l'intellect se trouve devant une personne, il la tient à distance pour l'examiner en détail: son apparence physique, ses vêtements, ses gestes, ses paroles, etc. Le cœur, au contraire, s'approche le plus possible pour la goûter, l'absorber. Et ils agissent de même dans toutes les autres circonstances de la vie.
La vérité est dans la liaison du cœur et de l'intellect. Tant que les humains les utilisent séparément, il leur manque quelque chose: sans l'intellect il leur manque la lumière pour voir où ils vont s'aventurer, et sans le cœur il leur manque l'élan qui leur permet de s'approcher des êtres et des choses. Dans chaque acte de notre vie quotidienne, nous devons apprendre à réunir l'intellect et le cœur, c'est-à-dire la pensée et le sentiment afin de pouvoir comprendre et sentir; ainsi nous pourrons nous diriger sur le chemin de la vérité et y entraîner aussi d'autres êtres." O.M.Aivanhov

 

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 17:55

 

 Nous avons tous à "Devenir"...(un extrait d'une interview d'A. de Souzenelle)

* L’Homme d’aujourd’hui n’est pas l’Homme définitif. Pour l’instant l'Homme est très identifié à son inconscient... Mais une lente montée de conscience se fait depuis le début des temps et se fera jusqu’à la fin des temps. L’Homme est comparable à un arbre qui grandit et dont la sève monte. Le thème de la fécondité est donc essentiel. Mais on a trop longtemps confondu le fruit de cet arbre, et donc l’objet même de la fécondité, avec l’enfant qu’un couple met au monde.
* L’enfant est béni, mais il n’est pas le but, il n’est pas le fruit."A l’image de Dieu" et" mâle et femelle il est créé". Il est bien entendu qu’à un tout premier niveau, celui du sixième jour qui voit aussi l’apparition des animaux de Terre, Adam est comme ces derniers, Dans mes ouvrages, j’ai souvent mis l’accent sur ce qui est dit de la création de l’Homme - de l’Adam - dans la Genèse : "mâle et femelle", dans les catégories biologiques, et voué à la procréation.
*
Mais à un autre niveau qui fera l’objet du septième jour, l’Homme en tant qu’image de Dieu est appelé à faire un passage essentiel dans la réalisation de cette image, et le vocable "mâle et femelle" prend alors une tout autre signification : est "mâle" celui (ou celle) qui "se autre "souvient" de cet côté" de lui-même (et non d’une "côte" !) lourd de l’image divine ; il s’agit dans ce pôle "femelle", d’un féminin intérieur à tout être humain, côté voilé de lui parce qu’encore inconscient mais riche d’un potentiel inouï.

* Epouser ce féminin-là pour faire grandir "l’image" - comme grandit en effet un enfant dans un ventre maternel - pour atteindre à la "Ressemblance à Dieu", est alors la vocation réelle de l’Homme (hommes et femmes). Nous pouvons prolonger l’analogie et dire que l’état de "Ressemblance" est celui d’un enfant intérieur prêt à naître au neuvième mois d’une gestation essentielle. A ce terme, ce qui n’était que potentiel est réalisé, l’inconscient est transmuté en conscience. L’arbre a donné son fruit : l’Homme déifié.    Annick de Souzenelle

Repost 0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 08:47

 

"La somptuosité des églises, l’éclat des offices religieux, la beauté des prières et des chants éveillent certaines émotions dans les âmes. Mais cela ne suffit pas. Les humains ont besoin de quelque chose de plus précis que des émotions, car les émotions sont passagères, elles ne donnent pas un fondement solide à leur vie psychique. C’est pourquoi les croyants finissent par douter; tout en continuant à croire qu’ils croient, en réalité ils doutent. Pour croire vraiment, ils ont besoin de savoir, de comprendre. L’époque où on enseignait aux fidèles que le critère de la vraie foi est d’accepter des vérités qu’on ne comprend pas, est révolue: ils ne veulent plus entendre parler des «mystères de la foi».
Il faut maintenant leur faire comprendre que la religion comme la morale sont fondées sur des lois aussi réelles et vérifiables que celles du monde physique. Car, de même que l’univers créé par Dieu est régi par des lois, l’être humain créé par Dieu possède un organisme physique et un organisme psychique régis également par des lois."   O.M.Aivanhov

 

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 08:44

 

Différences entre les humains - leur origine
 

"Les êtres humains sont tellement différents les uns des autres ! Mais cette différence ne vient pas de ce que leurs esprits sont différents, non, tous les esprits sont des flammes. De même que les gouttes d’eau qui jaillissent de l’océan possèdent des qualités et des propriétés identiques parce qu’elles ont une origine commune, de même tous les esprits sont des étincelles jaillies du sein de l’Éternel et sont semblables à Lui.
Les esprits sont donc identiques, mais en quittant le sein de l’Éternel, comme ils avaient des missions différentes à remplir, ils ont dû suivre des itinéraires différents, traverser des régions différentes. Ils ont ainsi vécu des aventures différentes et enregistré des impressions et des connaissances différentes. C’est leurs expériences qui sont différentes, mais dans leur essence, dans leur quintessence, dans leur nature sublime, ils sont identiques."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 19:43

 

"Combien de personnes redoutent de vieillir parce qu’elles voient la vieillesse comme une période de déchéance ! La réalité, c’est que plus les humains avancent en âge, plus ils pourraient devenir lucides, lumineux et puissants. Si ce n’est pas ce que l’on observe la plupart du temps, c’est parce qu’ils ont tellement pris l’habitude de s’identifier à leur corps physique qu’ils subissent passivement tous ses accidents et ses vicissitudes. Pour le véritable spiritualiste qui a appris à se dégager des contraintes du plan physique pour s’identifier à l’esprit, c’est le contraire qui se produit : sa pensée devient de plus en plus vivante et créatrice.
L’esprit est tout-puissant, l’esprit est immortel, l’esprit est omniscient, et en s’identifiant à lui, l’homme échappe aux contraintes de la matière. Le corps est obligé de subir ses lois, mais l’esprit, lui, s’en affranchit. C’est pourquoi l’âge n’est pas un inconvénient pour un homme de l’esprit ; au contraire, sa pensée se libère et devient plus active dans les plans subtils

O.M.Aivanhov

 

 

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 10:05

 

"Chaque jour je vous parle de la vie, car l’étude de la vie, de la vie divine, la vie de notre âme et de notre esprit, est une science sans fin, et c’est ce qui la rend tellement captivante. Une fois que vous avez commencé, vous sentez que vous ne pourrez jamais vous arrêter de faire de nouvelles découvertes. Cette science de la vie, la seule qui vaille vraiment la peine d’être approfondie, est pour le moment dédaignée, méprisée au profit de connaissances qui ne sont pas tellement essentielles. Mais ce qui est méprisé aujourd’hui sera apprécié demain.
La science de la vie, c’est cette pierre dont parle Jésus : « La pierre que les ouvriers ont rejetée est devenue la pierre d’angle. »

O.M.Aivanhov 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Au présent
  • Au présent
  • : Clichés du moment, instant présent, créativité, sagesse, sérénité, connaissance de soi, bien-être, spiritualité, développement personnel, accompagnement, poésie, nature
  • Contact

Mes musiques au choix

Recherche