Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 12:07

 

"Ne vous posez pas tellement de questions sur l’utilité de faire le bien. Tout ce que vous pouvez faire de bon, que ce soit par des actes, par des paroles, par des sentiments, par des pensées, faites-le, et laissez ensuite le temps accomplir son œuvre. Même si vous l’avez oublié, un jour à votre insu tout ce bien vous poursuivra pour vous récompenser.
Et j’ajouterai encore ceci: apprenez à faire le bien sans rien dire, sans vouloir qu’on sache que c’est vous qui l’avez fait. Ainsi, non seulement vous éprouverez une joie secrète, mais vous éveillerez chez les autres quelque chose de bon: ils seront obligés de se demander qui est cet être magnifique qui ne veut pas se montrer, et cela les poussera à agir de même envers d’autres créatures." 0. M. Aivanhov

 

Repost 0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 12:07
Parole - sa puissance créatrice

"Il y aurait beaucoup à dire sur les pouvoirs de la parole : comment elle crée des formes, comment elle agit sur les organes psychiques et physiques non seulement de ceux qu’elle mentionne, mais aussi de ceux qui la prononcent et de ceux qui l’entendent. Savoir être juste, mesuré, précis dans ses paroles est une des plus grandes qualités qui existent.
Comme on écrit avec une plume, on écrit avec la langue. Chaque parole est déjà une lettre que l’on adresse non seulement aux êtres humains, mais à toutes les entités qui peuplent la nature. Quelles que soient les créatures, il faut s’efforcer de leur parler avec une langue en or. Oui, car la langue des humains peut être de diverses matières : plomb, cuivre, fer, étain, argent, or. Une langue en or éclaire et apaise les âmes."

O.M.Aivanhov

 

 

Repost 0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:56

Lanza del Vasto, philosophe, artiste, poète et mystique chrétien contemporain, est un militant de la paix. Il s'est efforcé, toute sa vie durant, de faire prévaloir l'idée d'une « civilisation de l'Amour » sur les désordres sociaux.

Pour lui, si l'humanité s'est enlisée dans la violence et la dysharmonie, c'est qu'elle s'est coupée de sa source divine. Les conflits actuels procèdent, par conséquent, du « péché originel ». Ainsi, à travers les éléments symboliques de la Genèse, Lanza del Vasto comprend que l'humanité, probablement symbolisée par Adam, a commis l'erreur de manger le « fruit de l'arbre » situé « au milieu du jardin ». Autrement dit, elle a utilisé à des fins personnelles le trésor logé au fond de son être : la divine conscience créatrice. L'humanité a connu ainsi le manque, le besoin matériel, l'envie de posséder, la jalousie… et le conflit avec l'Autre.
Ainsi, l'homme doit comprendre que son véritable besoin consiste à se donner. Car c'est en donnant qu'il permet à sa source divine intérieure de couler en lui et de l'abreuver. C'est en donnant qu'il devient une source d'eau pure pour l'Autre et qu'il s'ouvre à la sienne.
Les actes quotidiens accomplis dans cet esprit sont donc, pour Lanza del Vasto, un des moyens de rétablir en soi et autour de soi l'harmonie originelle. Cela nécessite d'aimer la matière et le corps comme un moyen de glorifier l'esprit, tout en faisant de ce dernier le Maître absolu.
Mais là où culmine le génie de Lanza del Vasto, c'est dans sa conception extrême du don de soi qui, selon lui, consiste également à stopper la négativité d'autrui en lui faisant prendre conscience de ses erreurs ou en les réparant à sa place dans le cas où il s'y refuserait…
A la suite de sa rencontre avec Gandhi qui en fit son disciple et le surnomma « Le serviteur de la paix », Del Vasto fonda avec son épouse « L'Arche », première communauté fraternelle œcuménique préconisant la purification intérieure et l'ordre social fondés sur le principe gandhien de la non-violence, sur l'Amour des autres et de la nature ainsi que sur la revalorisation des tâches quotidiennes.
En fait, la mystique de Lanza Del Vasto est des plus concrètes : elle consiste à vouloir raccommoder le tissu fraternel par la seule force de l'Amour.

« Le pèlerinage aux sources »

 

Repost 0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 11:42

Le contrôle

La vie est au-delà de votre contrôle. Vous pouvez en jouir, mais vous ne pouvez pas la contrôler. Vous pouvez la vivre, mais vous ne pouvez pas la contrôler. Vous pouvez la danser, mais vous ne pouvez pas la contrôler.

Généralement, nous disons que nous respirons et ce n’est pas vrai – c’est la vie qui nous respire. Mais nous continuons à nous considérer comme des acteurs, et c’est ce qui crée des difficultés. Quand vous vous contrôlez trop, vous ne permettez pas à la vie de couler en vous. Vous mettez trop de conditions et la vie ne peut en satisfaire aucune.

La vie ne coule en vous que lorsque vous l’acceptez inconditionnellement ; quand vous êtes prêt à l’accueillir. Quelle que soit la forme qu’elle prend. Mais celui qui contrôle trop demande toujours à la vie de venir sous une certaine forme, de remplir certaines conditions – et la vie ne s’en soucie pas ; elle passe simplement à côté de ces gens-là.

Plus tôt vous briserez cet emprisonnement du contrôle, mieux cela vaudra, car tout contrôle vient du mental. Et vous êtes plus vaste que le mental. Une petite partie essaye de dominer, de vous régenter. La vie avance et vous restez loin derrière, alors vous êtes frustré. La logique du mental dit : «Regarde, tu n’as pas bien contrôlé, c’est pourquoi tu as raté, contrôle donc mieux. »

La vérité est juste à l’opposé. Les gens ratent beaucoup de choses parce qu’ils contrôlent trop. Soyez comme une rivière sauvage et beaucoup de choses auxquelles vous ne pouvez même pas rêver, que vous ne pouvez ni imaginer, ni même espérer, se présenteront au prochain tournant, juste à portée de mains. Mais ouvrez la main; ne vivez pas comme un poing fermé, car c’est cela une vie de contrôle. Vivez la vie d’une main ouverte. Le ciel entier est disponible ; ne vous contentez pas de moins.
Osho

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 10:58

L'écho nous apprend ...

«Combien de fois je me suis arrêté sur cette loi acoustique de l’écho ! Vous dites : « Je vous aime…», vous êtes seul, et pourtant vous entendez une multitude de voix qui vous répondent :
« Je vous aime … je vous aime … je vous aime …»
Et si vous dites : « Je vous déteste… » l’écho le répète aussi.
Puisque c’est une réalité dans le plan physique, pourquoi ne serait-ce pas aussi une réalité dans le plan de la pensée ? ...»

Prenez une balle, et jetez-la contre un mur.
Si vous ne vous écartez pas, elle revient sur vous pour vous frapper. C’est une loi analogue à celle de l’écho : la loi du choc en retour (ou de l'attraction). Là aussi, on connaît cette loi pour le plan physique,
mais on ne pense jamais que dans le domaine psychique aussi existe la même loi.

Quoi que vous fassiez de bien ou de mal, cela vous reviendra obligatoirement un jour.
Chaque sentiment que vous éprouvez est d’une nature déterminée, et il va éveiller dans l’espace des forces de même nature qui se dirigent vers vous en vertu de la loi d’affinité.
Si votre sentiment est mauvais, le résultat sera mauvais ;
s’il est bon, vous recevrez aussi quelque chose de bon.

C’est grâce à cette loi que l’on peut attirer tout ce que l’on veut des grands réservoirs de l’univers, mais à la condition de projeter des pensées et des sentiments de la nature de ce que l’on désire.
Ce sont ces pensées et ces sentiments qui déterminent absolument la nature des éléments et des forces qui seront éveillés très loin, quelque part dans l’espace, et qui, tôt ou tard, arriveront jusqu’à vous.

Cette loi d’affinité est pour moi la plus grande clé, le plus grand arcane, la baguette magique. C’est là-dessus que j’ai basé ma vie.

En connaissant cette loi, je travaille dans un sens déterminé en pensant à tout ce qui existe de meilleur et de plus beau pour moi,et j’attends les résultats. Beaucoup de choses sont déjà arrivées, et d’autres arriveront plus tard.

Je travaille seulement sur cette loi, car elle embrasse toutes les autres.
Grâce à elle je peux tout vous expliquer ...
Omraam Mikhaël Aïvanhov
"Les lois de la morale cosmique" éditions Prosvéta

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 11:45

L’équilibre

Quand le sentiment et la raison sont équilibrés, on est libre. C’est dans ce juste milieu qu’on trouve la liberté, l’équilibre, la tranquillité et le silence.

Quand la tête prend trop d’importance - et c’est ce qu’elle fait, cette assassine, – elle ne permet rien qui ne soit pas profitable. Et toute joie est sans profit, elle n’est que joueuse ; elle n’a pas de but. L’amour est jeu, il n’a pas de but ; il en va de même pour la danse et pour la beauté. Tout ce qui compte pour le cœur est insignifiant pour la raison.

Aussi doit-on d’abord beaucoup s’investir dans le cœur, afin d’atteindre un équilibre. On doit presque trop pencher du côté du cœur. On doit tomber dans l’autre extrême pour trouver l’équilibre. Peu à peu, on arrive au milieu, mais il faut d’abord tomber dans l’autre extrême, car la raison a été trop dominante.
Osho

Repost 0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 19:51

 

Celui qui reconnaît sa propre ignorance,

en sait beaucoup !”.    

 

“ Toutes les choses ont leur beauté,

mais tout le monde ne sait pas

les voir.”

Confucius

 

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 11:39

 Ce que j'essaie de vous dire,
c'est une sorte de musique que j'ai entendue.
Elle n'a pas été entendue verbalement.
Elle est dans le son de l'eau qui coule.
Elle est dans le vent qui passe à travers les pins.
Elle est dans le chant des oiseaux.
Elle est dans le silence de la nuit.
Elle est dans les rayons du soleil qui dansent.
Elle est partout.
Mais c'est une musique,
et tant que vous n'êtes pas capables de comprendre cette musique,
vous n'êtes pas capables de me comprendre. »

Osho

Repost 0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 11:57

 

"Parce qu'elle a une vue synthétique de la réalité, l'intuition est la véritable intelligence. Elle n'a pas besoin de faire des recherches et des calculs, sa compréhension est instantanée : elle pénètre tout d'un seul regard, le monde objectif et le monde subjectif, l'extérieur et l'intérieur, et elle vous communique ses découvertes. L'intuition est à la fois une sensation et une compréhension : on sent les choses en même temps qu'on les comprend. C'est une intelligence supérieure qui contient pour premier élément indispensable la vie. Et là où tout le monde en est encore à hésiter et à douter, celui qui possède cette intelligence, qui croit en elle, comprend immédiatement. Et celui qui, grâce à l'intuition, commence à découvrir la réalité telle qu'elle est, avec ses deux aspects objectif et subjectif, extérieur et intérieur, découvre avec étonnement combien tout est simple."  O.M.Aivanhov

 

 

 

Repost 0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 08:54

Quand difficulté :

 

Le fait de ne pas lâcher prise endurcit la forme psychologique, la carapace de l’ego, et crée un fort sens de dissociation. Vous percevez le monde autour de vous et les gens en particulier comme une menace. Ceci s’accompagne de la compulsion inconsciente de détruire les autres par le jugement, ainsi que du besoin de rivaliser et de dominer. Même la nature devient votre ennemi et c’est la peur qui gouverne vous perceptions et vos interprétations. La maladie mentale que l’on appelle la paranoïa n’est qu’une forme légèrement plus aiguë de cet état normal, mais dysfonctionnel, de conscience.

Ce n’est pas seulement votre forme physique qui s’endurcit, mais également votre corps physique, qui devient dur et rigide en raison de la résistance. De la tension se crée dans diverses parties du corps, et celui-ci tout entier se contracte. La libre circulation de l’énergie dans le corps, essentielle à un fonctionnement sain, est grandement restreinte. E.Tolle

Repost 0

Présentation

  • : Au présent
  • Au présent
  • : Clichés du moment, instant présent, créativité, sagesse, sérénité, connaissance de soi, bien-être, spiritualité, développement personnel, accompagnement, poésie, nature
  • Contact

Mes musiques au choix

Recherche