Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 11:05

 

Un Film actuel : "Au-Delà"

 

Hereafter raconte l'histoire de trois personnages touchés par la mort chacun à sa façon. George est un ouvrier américain capable de communiquer avec les morts. A l'autre bout du monde, Marie, une journaliste française, voit sa vie bouleversée après avoir frôlé la mort. Et lorsque Marcus, collégien à Londres, perd la personne la plus proche de lui, il a désespérément besoin de réponses. En quête de la vérité, leurs chemins vont se croiser… Ce qu'ils croient ou veulent percevoir de l'au-delà changera leur vie à jamais.

 

Au-delà

 

Film de Clint Eastwood avec Matt Damon, Cecile de France, Stephane Freiss....

 

On entre doucement dans chacune des histoires,  qui se mêlent à la fin - Les personnages ont leurs experiences propres, les proches ne comprenent pas toujours, mais ce thème fait bien réfléchir !

 

Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 17:30


La mort m'attend comme une vieille fille
Au rendez-vous de la faucille
Pour mieux cueillir le temps qui passe
La mort m'attend comme une princesse
A l'enterrement de ma jeunesse
Pour mieux pleurer le temps qui passe
La mort m'attend comme Carabosse
A l'incendie de nos noces
Pour mieux rire du temps qui passe


Mais qu'y a-t-il derrière la porte
Et qui m'attend déjà
Ange ou démon qu'importe
Au devant de la porte il y a toi

La mort attend sous l'oreiller
Que j'oublie de me réveiller
Pour mieux glacer le temps qui passe
La mort attend que mes amis
Me viennent voir en pleine nuit
Pour mieux se dire que le temps passe
La mort m'attend dans tes mains claires
Qui devront fermer mes paupières
Pour mieux quitter le temps qui passe

Mais qu'y a-t-il derrière la porte
Et qui m'attend déjà
Ange ou démon qu'importe
Au devant de la porte il y a toi

La mort m'attend aux dernières feuilles
De l'arbre qui fera mon cercueil
Pour mieux clouer le temps qui passe
La mort m'attend dans les lilas
Qu'un fossoyeur lancera sur moi
Pour mieux fleurir le temps qui passe
La mort m'attend dans un grand lit
Tendu aux toiles de l'oubli
Pour mieux fermer le temps qui passe

Mais qu'y a-t-il derrière la porte
Et qui m'attend déjà
Ange ou démon qu'importe
Au devant de la porte il y a toi

J.Brel

 

.

 

Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 15:22

 

 

P1000904


MORT

Nous ne savons pas vivre et, par conséquent, nous ne savons pas mourir. Tant que nous aurons peur de la vie, nous aurons peur de la mort.

La peur de la mort existe parce que nous nous accrochons à une continuité.

KRISHNAMURTI

 

 

 

 

Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 10:02





Celui qui oublie qu'il va mourir un jour,
 se conduit comme un naif ou un ignorant,
celui qui ne l'oublie pas, participe chaque jour
 à la construction de son être.



Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 17:55





L'accompagnement du deuil


- Bacqué M-F., Le deuil à vivre, Editions Odile Jacob, Paris, 1995, 262 p.
- Fauré Christophe, Vivre le deuil au jour le jour, Editions Albin Michel, 1995
- Nathan T. et coll., Rituels de deuil, travail de deuil, Editions Pensée sauvage, 1995, 295 p.
- Poletti R., Dobbs B., Vivre son deuil et croître, Editions Jouvence, Genève, 1993

Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 19:18
 

 

 Prière au moment de la mort

 

 

 

Je fais le voeu qu’à l’heure de ma mort les obstacles s’évanouissent,  

Le seigneur Amitabha Bouddha de très loin s’avancera vers moi,  

Avalokiteshvara répandra sur mon visage une fraîche rosée,  

Et Mahasthamaprapta déposera à mes pieds une fleur de lotus.  

En l’espace d’une seconde je quitterai ce monde d’agitation,  

Atteignant la Terre Pure en moins de temps qu’il faut pour tendre les bras ;  

Quand le lotus s’épanouira je verrai lors le Bouddha Amitabha plein de compassion,  

J’entendrai alors le profond Dharma, l’illumination me touchera,  

J’aurai franchi le seuil de la Non-Naissance.  

Sans quitter la Terre Pure je redescendrai en ce monde Saha,  

Et trouverai mille moyens d’aider mes frères,  

Tout labeur sur cette terre sera au service de mes frères.  

Voilà mon voeu, puisse-t-il être accepté,  

Et faites que le futur l’exauce !

 

 

 

  

Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 18:26




Voici que je me tiens sur le rivage de la mer.
Un navire appareille.
Il déploie ses voiles blanches à la brise du matin et cingle vers l'océan.
C'est là un objet de beauté, et je restais à le regarder jusqu'à ce qu'enfin, il s'efface à l'horizon, et que quelqu'un à mes côtés dise : « Il est parti ».
Parti où ? parti de ma vue, c'est tout.
Il garde la même taille, mâts, bastingage, et coque, que lorsque je le voyais, et il est tout aussi capable de porter son fardeau et son fret vivant à sa destination.
Qu'il diminue, qu'il échappe totalement à ma vue, voilà qui est en moi, pas en lui ;
Et juste au moment où quelqu'un dit à mes côtés : « il est parti », voici que d'autres le regardent venir et d'autres voix s'élèvent : « Le voici, il vient ».
C'est cela qu'on appelle mourir.



Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 19:14



Accompagner un mourant

Le respect de la vie jusqu’au dernier souffle
Parfois attendu, souvent redouté, le passage de vie à trépas est sans doute le plus tumultueux voyage de l’existence de tout être humain. Lors de cet embarquement pour l’au-delà, la destination est inconnue et les adieux vraiment définitifs.

Lorsque la mort est annoncée, il est possible que le voyageur en partance ressente le besoin d’avoir près de lui une ou des personnes qui sont pour lui significatives. Accepter d’accompagner un mourant sur ce quai de départ vers la mort est un geste généreux et courageux ; une magnifique preuve d’amour.
  Un accompagnement vers la mort est un ultime cadeau à offrir à un être cher. C’est aussi, pour soi, une porte ouverte à une expérience intense, d’une richesse unique, de laquelle on peut ressortir avec la certitude d’être allé au bout de son amour.
 
Apaiser le corps et l’esprit
Les soins palliatifs sont ceux que l’on prodigue à une personne en phase terminale ou évoluée d’une maladie mortelle. Ces interventions visent à soulager la douleur physique, mais aussi à combler les besoins psychologiques et spirituels d’une personne qui se meure.
 
Il est possible que les besoins d’un mourant s’expriment en mots, mais aussi par des attitudes, des pleurs, des tremblements… Le non-verbal d’un mourant apprendra sans doute beaucoup de choses à celui qui sera en mesure de le décoder. Une grande écoute permet de découvrir que le silence entourant une personne mourante est en fait rempli de vérité.
 
Bien accompagner un mourant signifie être à l’écoute de ses besoins. C’est aussi lui permettre, dans la mesure du possible, de réaliser ses vœux ultimes. C’est l’aider, s’il en manifeste le désir, à renouer avec certaines personnes ou encore à renforcer des liens affectifs. Bref, c’est contribuer, autant que faire se peut, à ce que son départ soit paisible.
 
Rester à l’écoute de ses propres limites
Demeurer près d’une personne mourante demande une grande implication. Pour l’accompagnant, ces moments sont d’une rare intensité et exigent beaucoup, tant physiquement que psychologiquement.
 
Cet univers qui entoure la mort en est un troublant. Il confronte au chagrin de son deuil à venir, mais aussi au caractère précaire de toute vie humaine. Assister un proche dans son passage vers la mort est difficile, voire bouleversant.
 
Alors que cette personne aimée est tellement vulnérable, l’accompagnant pourrait avoir tendance à oublier sa propre fragilité, à remettre à plus tard le moment où il permettra à la douleur de faire son 
chemin en lui. Mais il est souhaitable, tout au long de ?ette démarche, de respecter ses limites, de ne pas nier ses faiblesses, son épuisement. Demander de l’aide, quand le besoin s’en fait sentir, ne devrait pas être perçu comme un échec mais comme un service essentiel à se rendre.
 
Assister à la mort d’un être cher, c’est lui donner chaleureusement la main, jusqu’au dernier moment ; c’est lui offrir une présence à la fois délicate et profonde.
Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 18:40




Ne pleure pas, si tu m'aimes !
Si tu savais le don de Dieu et ce que c'est que le ciel !
Si tu pouvais d'ici entendre le chant des Bienheureux et me voir au milieu d'eux !
Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les immenses horizons et les nouveaux sentiers où je marche !
Si un instant, tu pouvais contempler comme moi la Beauté devant laquelle toutes les beautés pâlissent !
Quoi ?… tu m'as vu… tu m'as aimé dans le pays des ombres et tu ne pourrais ni me revoir ni m'aimer dans le pays des immuables réalités ?
Crois-moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m'enchaînaient, et quand, un jour que Dieu seul connaît et qu'il a fixé, ton âme viendra dans ce ciel où l'a précédé la mienne… ce jour-là, tu me reverras et tu retrouveras mon affection purifiée.
A Dieu ne plaise qu'entrant dans une vie plus heureuse, je sois infidèle aux souvenirs et aux vraies joies de mon autre vie et sois devenu moins aimant !
Tu me reverras donc, transfiguré dans l'extase et le bonheur, non plus attendant la mort, mais avançant, d'instant en instant, avec toi, dans les sentiers nouveaux de la Lumière et de la Vie !
Alors… essuie tes larmes, et ne pleure plus… si tu m'aimes !…

Saint Augustin

Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 17:35
     
Le cadeau d'Hannah

Maria Housden
Traduit et présenté par Marie de Hennezel

Editions Presses de la Renaissance


 

Certains livres sont de précieuses offrandes. Le cadeau d'Hannah est un de ces livres. Au fil des pages, Maria Housden partage avec nous la leçon de vie qu'elle a reçue de sa fille Hannah, décédée d'un cancer à l'âge de trois ans seulement. Une leçon de courage, d'honnêteté et de joie.


La mort, une compagne pour la vie
Frans Geotghebeur
Kunchab Editions 



 

Ce livre explore les frontières de la vie. Inspiré par la pensée de grands philosophes d'orient et d'occident et riche du dialogue qu'il poursuit avec Lama Karta, l'auteur décrit différents moments de notre vécu : la vie, le rêve, le sommeil, la méditation, la mort, la naissance. Comment occupons-nous tout ce temps. Le bouddhisme a t'il quelque chose à nous apprendre sur ces questions. Le lecteur est invité à accomplir un étonnant voyage qui le ramène en lui-même, là où il ne craint plus la vacuité, où les couleurs de la vie rayonnent de tout leur éclat.

 

Repost 0
Published by witney - dans Mort-deuil
commenter cet article

Présentation

  • : Au présent
  • Au présent
  • : Clichés du moment, instant présent, créativité, sagesse, sérénité, connaissance de soi, bien-être, spiritualité, développement personnel, accompagnement, poésie, nature
  • Contact

Mes musiques au choix

Recherche